Le seul site officiel pour immigrer au Canada

Le seul site officiel pour immigrer au Canada

Le seul site officiel pour immigrer au Canada

1

Novembre, 2022

Le seul site officiel pour immigrer au Canada

 

Quand on rêve de s’expatrier au Canada.

On commence tous par le même endroit, taper : immigrer au Canada sur Google.

Et c’est bien normal.

À partir de là, vous allez avoir des centaines de sites internet qui regorgent d’informations.

Et beaucoup de ces sites sont des mines d’or.

Mais attention, quand il s’agit de faire des demandes de permis et de visas ou encore d’avoir des informations officielles du gouvernement canadien, il en existe qu’un seul.

Attention, il peut vite y avoir des arnaques sur internet.

Donc suivait le guide pour connaître le seul site officiel pour immigrer au Canada.

Des centaines de sites d’information légitime !

Avant toute chose, non, il n’existe pas qu’un seul site pour vos recherches sur votre projet d’immigration au Canada.

Non, des centaines de sites bienveillants et surtout bien construits vont vous permettre de trouver une mine d’information.

 

Les sites des provinces canadiennes :

En fonction de la destination que vous ciblez pour votre projet d’immigration.

Vous pouvez aller sur le site officiel de la province en question.

Il y a toujours une rubrique immigration et accueil de nouveaux arrivants qui vous attend.

Par exemple, pour le Québec, c’est par ici :

https://www.immigration-quebec.gouv.qc.ca/fr/accueil.html

 

Les sites des entreprises d’accompagnement à l’immigration :

Il faut toujours être prudent.

Mais il y a des centaines de sites d’entreprises bienveillants et bien construits, qui regorgent de bonnes informations et d’astuces sur l’expatriation au Canada.

Plein de sites sont spécialisés, et en fonction que vous soyez étudiant, en famille, intéressé par Montréal ou la vie en région, etc., vous trouverez de quoi creuser sur la toile.

D’ailleurs, c’est exactement ce que l’on fait au sein de Canada Explorers. On vous distille de l’information fiable et que vous pouvez utiliser pour préparer votre projet.

Mais encore une fois, vérifier bien vos informations et pour des points délicats ou personnel à votre situation, prenez l’avis d’un expert !

On ne le répétera jamais assez : il vaut mieux investir un peu d’argent au début d’un tel projet que de le regretter amèrement plus tard.

Dans notre équipe, Maître Paul Vigneron est toujours là pour prendre une consultation avec vous si jamais vous avez besoin de l’avis d’un expert en immigration Franco-Canadienne.

      Le seul site officiel pour immigrer au Canada

      Bref, si de nombreuses sources d’informations sont bonnes sur internet.

      Une seule est officielle et provient directement du gouvernement canadien.

      Ce sont celle du site : https://www.canada.ca

      C’est le site du gouvernement canadien et toute une rubrique est dédiée à l’immigration.

      Vous êtes sûr d’avoir des informations fiables à 100%.

      Et encore plus important, c’est LE SEUL site sur lequel vous pouvez faire vos demandes de permis et de visas pour le Canada.

      Bien sûr, un avocat ou un organisme reconnu peu le faire pour vous, mais ils devront passer par ce site.

      Si quelqu’un vous dit le contraire, où qu’il va procéder pour vous, différemment attention.

      C’est impossible et c’est sûrement une arnaque.

      Et malheureusement, il en existe plusieurs concernant l’immigration.

          À vous de jouer pour votre projet d’immigration

          Si l’immigration au Canada est un rêve pour toi.

          Alors renseigne-toi bien et creuse un maximum d’informations sur des sites fiables et reconnus.

          Et n’hésite pas à te faire accompagner pour gravir la montagne qu’est ce grand projet.

          Nous t’invitons forcément à jeter un œil à notre programme (tu nous as vus venir hein 😅) et à rejoindre notre belle et grande famille en cliquant ici !

           

          En attendant plein de bonnes ondes sur vous la famille

           

          Pablito 🌸

              Article rédigé par Pablito – Expat niveau 87 sur l’échelle de Richter

              Réseauter pour s’expatrier au Canada !

              Réseauter pour s’expatrier au Canada !

              Réseauter pour s’expatrier au Canada

              25

              Octobre, 2022

              Réseauter pour s’expatrier au Canada

               

              S’expatrier au Canada est un rêve pour beaucoup de gens.

              Et souvent, trouver un emploi au Canada sera au centre de votre stratégie pour réussir votre projet d’expatriation.

              On a déjà parlé de nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada dans un précédent article.

              Mais aujourd’hui, on va se pencher plus attentivement sur l’importance capitale de réseauter pour s’expatrier au Canada.

              Alors, on vous invite à mettre une playlist sympa, à prendre votre thé et on vous souhaite bonne lecture pour ce nouvel article « réseauter pour s’expatrier au Canada » made in Canada Explorers.

              3 outils indispensables pour propulser votre réseau !

              LinkedIn

              Ce sera le fer de lance pour réseauter efficacement !

              LinkedIn sera votre propre vitrine, mais aussi celle de votre projet.

              Du coup, mettez bien votre profil à jour.

              Compléter bien chaque section :

              • Nom
              • Prénom
              • Description (parlez de votre projet d’expatriation)
              • Expériences
              • Formations
              • Réalisations

              Soyez exhaustifs, vous ressortirez mieux dans les recherches des recruteurs.

              Il en vaut mieux un peu trop que pas assez !

               

              Ensuite, utilisez une photo professionnelle et une bannière claire sur votre position.

               

              Enfin, LinkedIn sera aussi votre meilleur ami pour aller chercher les bons contacts.

              Utilisez la barre de recherche LinkedIn pour effectuer des recherches ciblées par :

              • Localisation
              • Secteurs d’activité
              • Entreprises
              • Postes
              • Expériences

               

              Bref, faite votre travail de fourmis et chercher les bons interlocuteurs avec qui vous pourriez vous connecter pour avoir des astuces / conseils pour mener à bien votre projet.

              Ces prises de contact, si elles sont bien faites, peuvent ouvrir de sacrées portes.

              N’oubliez pas, le Canada connait une réelle pénurie de main-d’œuvre.

              Au passage, on peut vous aider à construire votre profil LinkedIn donc n’hésitez pas à nous contacter ici !

              Et surtout, commencez par nous suivre >> Bastien et Paul

               

              Canva

              Pour bien construire un profil LinkedIn, vous allez devoir créer une bannière et une photo de profil propre et aux bonnes dimensions.

              Du coup, Canva sera votre meilleur ami pour faire tout ça.

              Une version gratuite vous permettra de faire quelque chose de pro et qualitatif.

              Un peu d’imagination et de travail et en quelques minutes, vous aurez un profil au top visuellement.

               

              Calendly

              Enfin, cerise sur le gâteau.

              Calendly sera un superbe outil pour vous permettre de créer des liens permettant d’inviter simplement les gens avec qui vous échanger à une rencontre de quelques minutes.

              En gros, voici comment Calendly fonctionne :

              • Vous créez un profil
              • Vous créez un événement de quelques minutes sur une plage horaire qui vous convient
              • Vous partagez ce lien aux gens avec qui vous souhaitez échanger
              • Ils prennent un créneau dans vos dispos
              • Le créneau se met dans vos 2 agendas et vous n’avez plus qu’à vous connecter le jour J

              Bref, c’est simple, efficace et très pro quand on cherche à discuter avec des professionnelles outre-Atlantique.

              Avec ses 3 outils, vous devriez déjà être bien armé pour votre mission : réseauter pour s’expatrier au Canada

                  Réseauter pour s’expatrier au Canada
                  Réseauter pour s’expatrier au Canada

                  Comment réseauter efficacement

                  On ne va pas se mentir, c’est une gymnastique et ça prend du temps.

                  Tout d’abord, vous devez être présent régulièrement pour être visible.

                  Un profil LinkedIn, c’est un peu comme un site internet, il faut qu’il vive pour être mis en avant par l’algorithme. Donc, publiez, partagez et échangez avec des gens de votre secteur ou des personnes qui vous inspirent.

                   

                  Contactez du monde intelligemment !

                  La barre de recherche personnalisée de LinkedIn va vous aider à effectuer des recherches précises et précieuses.

                  Vous pourrez ajouter des gens exerçant le métier qui vous attire, qui travaillent dans le secteur qui vous plait, ou qui exercent dans une partie du monde que vous souhaitiez rejoindre.

                  Et surtout, osez les ajouter !

                  Osez demander un échange, un appel pour de simples conseils ou même juste pour réseauter.

                  Oui, vous prendrez des vents ! Mais vous ouvrirez aussi de belles portes.

                   

                  Personnalisez vos approches.

                  N’envoyez pas le même message pré-enregistré à tout le monde.

                  Prenez le temps d’ajouter une note à vos demandes de connexion pour expliquer votre démarche et optimiser vos taux de réponses.

                  Comportez-vous enfaite comme dans une rencontre en face à face.

                   

                  Et enfin sollicité un peu d’aide de vos amis / collègues lorsque vous vous lancez.

                  On a tous l’appréhension avant de publier un post.

                  Et si on avait 1 like ? Et si personne ne réagissait ?

                  Premièrement ce n’est pas si grave et ensuite si vous demandez un petit peu d’aide au départ ça peu vite, vous rassurez.

                  Car la magie de LinkedIn est là, ce réseau manque cruellement de créateur de contenu, du coup quand quelqu’un like votre post, c’est tout son réseau qui verra aussi votre post.

                  Magique on vous dit, donc demandez un petit coup de pouce dans les minutes qui suivent votre publication 😊

                  Et puis, réseauter pour s’expatrier au Canada, c’est aussi prendre quelques risques.

                      Voilà comment réseauter pour s’expatrier au Canada

                      C’était notre article complet sur comment réseauter efficacement, on espère vous avoir appris des choses et que vous allez passer rapidement à l’action.

                      Nous avons un groupe discord en ébullition chez nos adhérents Canada Explorers pour avancer tous ensemble dans

                      N’hésite pas à nous dire aussi qu’elle type d’article, tu aimerais que l’on aborde prochainement 😊

                      Et enfin, si tu es prêt à franchir le pas de tenter une immigration au Canada malgré ces points négatifs, alors tu peux regarder sereinement notre programme et rejoindre notre belle et grande famille en cliquant ici !

                      En attendant paix et karaté dans le monde, la famille.

                      PS : ci-dessous un exemple de post original et qui m’a fait plaisir à faire sur LinkedIn, à vous de jouer!

                       

                      Pablito 🍹

                          Article rédigé par Pablito – Expat niveau 87 sur l’échelle de Richter

                          Nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada

                          Nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada

                          Nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada

                          11

                          Septembre, 2022

                          Nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada

                          Trouver un emploi, c’est déjà une mission en soi.

                          Mais alors trouver un travail au Canada, quand on est en France (ou ailleurs), c’est encore plus compliqué.

                          Et pourtant, c’est une étape souvent clé de votre projet d’expatriation.

                          Et c’est aussi généralement l’étape qui va décourager le plus grand nombre d’entre vous.

                          Car si le pays connait une grande pénurie de main d’œuvre dans tous les domaines.

                          Les employeurs sont encore frileux à chercher au-delà des frontières.

                          À vous d’être bien armé, rusé et ingénieux dans votre approche.

                          Et pour commencer, voici nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada.

                          1. Utiliser un CV au format canadien 📄

                          C’est simple, votre CV arrive avec une photo, il est tout de suite mis dans la corbeille.

                          Et ce n’est pas la seule différence.

                          Il y en a bon nombre.

                          Entre la longueur du CV.

                          Son architecture

                          Les catégories à mettre en avant.

                          Bref, il y a souvent un beau boulot à faire pour mettre son CV au format canadien et y ajouter toutes les touches nécessaires pour qu’il soit retenu au maximum par les entreprises canadiennes.

                          Ça tombe bien, nous avons un atelier CV chez Canada Explorers.

                          Il a été créé par nos soins et deux recruteurs au Canada.

                           

                          Cet atelier vous armera au mieux et vous permettra de connaître tous les hacks pour avoir un CV made in Canada.

                           

                          Pour prendre votre atelier à seulement 28€ c’est par ici !

                          2 – Utiliser LinkedIn 💻

                          Là encore, c’est une obligation!

                          Pourquoi ?

                          Car 80% des postes au Canada sont pourvues via le réseau et non une candidature type.

                          Du coup, il va falloir s’y mettre.

                          Et surtout, n’utilisez pas juste LinkedIn pour chercher un emploi.

                          Non, mettez votre profil à jour, utiliser les bons mots clés et les bons indicateurs, parlez de votre projet, connectez-vous avec des recruteurs et des employés d’entreprises qui vous intéressent, échangez.

                          Et là, vous pourrez espérer ressortir au maximum dans les recherches des recruteurs.

                          On en parle aussi dans notre atelier CV de tout ce travail.

                          Et n’hésitez pas à nous solliciter en commentaire si vous avez des questions

                          Et enfin, nous avons aussi fait un article sur « comment immigrer au Canada en utilisant Linkedin » que tu peux lire en cliquant ici! Pépites garanties!

                          Nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada

                          3 – Utiliser les bons sites de recherche d’emploi 🔍

                          En effet, ne vous cantonnez pas juste à Indeed.

                          Non, il faut ouvrir vos chakras et c’est donc l’un de nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada !

                          Surtout qu’il existe pléthore de sites de recherche d’emploi spécialisés par corps de métiers. En gros, un boulanger ne cherche pas sur le même site qu’un chauffeur routier ou un ingénieur informatique.

                          Pour exemple, vous avez Isarta pour les métiers du marketing.

                          Là encore, nous avons dans notre atelier CV une liste complète et exhaustive de dizaine de sites de recherche d’emploi généraux et spécialisés.

                          Et puis nous avons notre page emploi sur notre site avec toutes nos offres du moment et la possibilité de déposer votre CV dans notre base de données que nous partageons avec des recruteurs canadiens en faisant une candidature spontanée.

                          4 – Maîtrisez vos délais ⏰

                          Au Canada, se faire embaucher comme se faire licencier est un processus très rapide.

                          Pas de 3 mois de préavis, vous êtes plutôt à 2 semaines, voire rien du tout!

                          Donc, si vous vous lancez sérieusement dans votre projet, vous essuierez surement quelques refus quand les employeurs comprendront que vous arriverez dans 4 ou 5 mois.

                          L’idéal est de bien montrer à vos interlocuteurs que vous maîtrisez vos délais.

                          Vous savez quand vous arriverez.

                          Pourquoi ça prend du temps.

                          Et que vous serrez d’autant plus impliquer s’ils vous soutiennent dans ce processus.

                          En plus de rassurer vos « futurs employeurs » de vos délais.

                          Montrez-leur que vous êtes accompagnés par un professionnel (avocat).

                          Là encore, ça démontre votre détermination et votre sérieux.

                          5 – Entourez-vous 👨‍👨‍👧‍👧

                          C’est le dernier de nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada.

                          80% des gens qui abandonnent leurs projets se découragent sur la recherche d’emploi.

                          Alors, entourez-vous de personne qui avancent en même temps que vous.

                          Donnez-vous de la force et des encouragements pour ne pas lâcher.

                          C’est pour ça que chez Canada Explorers, quand vous adhérez, vous êtes avec une promotion de personnes qui en sont au même stade que vous!

                          Et surtout les 60 personnes que nous avons déjà accompagnées et qui travaillent aujourd’hui au Canada dans différentes entreprises pourront partager leurs réseaux et contact avec vous!

                          Si tu veux prendre ton projet à bras le corps, tu peux le faire de ce pas en rejoignant notre prochaine promotion ici !

                          C’était nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada !

                          On espère que vous avez aimé nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada.

                          Maintenant à vous de les appliquer pour trouver votre métier de rêve.

                          D’ailleurs, pour les curieux, nous avons aussi un article sur les 10 métiers les plus accessibles pour télétravailler au Canada ainsi qu’un article sur les salaires qui sont pratiqués au Québec!

                          Bonne lecture et profitez de la vie et de nos 5 conseils pour trouver un emploi au Canada efficacement.

                           

                          Sangria et sirop d’érable pour tous.

                          Pablito 🍹

                          Article rédigé par Pablito – Expat niveau Hokage (pour les connaisseurs)

                          Un pays bilingue

                          Un pays bilingue

                          Un pays bilingue

                          7

                          Septembre, 2022

                          Immigration

                          Canada

                          Un pays bilingue

                           

                          Difficile d’imaginer qu’en France la moitié de la population parle anglais et l’autre français.

                          Non, notre langue c’est notre patrimoine, notre identité.

                          Pourtant au Canada c’est leurs réalités.

                          C’est un pays bilingue

                          Et aujourd’hui un habitant de Calgary peut se trouver face à un habitant de Gatineau et ne pas pouvoir communiquer avec lui.

                          Culturellement un Québécois peut être beaucoup plus proche de nous (les français) ses lointains cousins que d’un de ses propres compatriotes.

                          Étrangeté d’un pays schizophrène mais qui soulève la question suivante pour nous :

                           

                          Devons nous parler anglais pour immigrer dans un pays bilingue comme le Canada ?

                          Maîtriser le français est essentiel pour réussir son intégration au Québec, mais est-ce suffisant pour assurer la réussite de son immigration?  La question mérite d’être posée 🤔

                          Aujourd’hui en France de nombreux postes hauts placés requièrent la maîtrise de l’anglais et la langue de Shakespeare est de plus en plus maîtrisée. 

                          C’est sans doute pour cela qu’il est parfois surprenant de voir que dans certaines parties du Québec l’anglais est si peu maîtrisé.

                          Ici, en Amérique du Nord.

                          Ici, où 8 millions de francophones sont entourés par 350 millions d’anglophones.

                          Ici, où la frontière US n’est jamais loin.

                          La langue de Shakespeare est parfois à peine comprise.

                          Mais attention, la réciproque est aussi vraie, voire encore plus marquée. En effet, au sein des provinces anglophones il est très compliqué de trouver quelqu’un maîtrisant avec aisance la langue de Molière.

                          Le Canada est officiellement un pays bilingue. Mais avec un seuil de 18% d’après les chiffres du dernier recensement 🤏

                          Et là vous me voyez venir les explorateurs, c’est ici que réside notre opportunité!

                          Dans une économie globale, être unilingue peut vite devenir un handicap. Un ingénieur de Québec m’expliquait qu’après plus de 20 années dans la même compagnie québécoise, certains collègues qui étaient rentrés en même temps que lui sont, depuis, devenus directeurs. De son côté il avait atteint prématurément le pic de sa carrière. Il aurait pu évoluer vers plus de responsabilités : diriger des équipes au Canada ou en Inde, négocier avec des fournisseurs d’autres provinces, etc. Mais à l’évidence sa non maîtrise de l’anglais ne lui permet pas de nourrir de trop grandes ambitions.

                          Résultat : la compagnie a recours au recrutement international pour chercher à l’étranger des gestionnaires parfaitement bilingues.

                          A l’inverse dans les provinces anglophones le peu de gens maitrisant le français qui est parfois obligatoire dans des postes clés de l’administration et souvent essentiel dans les entreprises qui ont des relations avec le Québec, est, là encore, une chance pour nous de profiter de notre maîtrise plus ou moins bonne du français et de l’anglais.

                          Cela laisse pas mal de place pour les immigrants qui auront pris la peine d’investir du temps et tout l’effort nécessaire pour maîtriser les deux langues nationales. Et c’est aussi pourquoi c’est l’un des critère qui permet de marquer des points dans une demande d’Entrée Express👈

                          Un pays bilingue

                          Alors NON ce n’est pas obligatoire d’être bilingue pour immigrer au Canada ou au Québec.

                          Mais c’est toujours un boost pour son projet d’expatriation surtout en entreprise où l’anglais reste bien présent notamment à Montréal.

                          Et arriver sur le marché du travail sur la partie anglophone et en parlant français, compétence que la plupart des Canadiens ne maîtrise malheureusement pas, c’est une excellente carte à jouer pour booster votre immigration. Particulièrement lorsqu’on sort de nulle part, avec un diplôme délivré par un établissement inconnu, des références professionnelles lointaines et des références francophones.

                          Alors, le bilinguisme: un avantage plus important qu’il n’y paraît?

                          On attend vos retours en commentaires avec impatience et si vous souhaitez mettre à jour votre niveau d’anglais n’oubliez pas que vous pouvez contacter nos partenaires/amis d’Amazing Anglo Saxon Culture

                          Nougatine et chocolat pour tous!

                          Pablito 🖖

                          Article rédigé par Pablito – Co-fondateur chez Canada Explorers