Un PVT pour

deux personnes

La suite 

26

Juillet, 2022

Colombie-Britannique

PVT

Vancouver

 

Il y a quelques semaines, Jennifer nous parlait de son immigration avec un PVT pour deux personnes!

Comment elle s’organisait pour venir avec son conjoint qui lui était en visa touristique et comment ils planifiaient de régulariser leur situation.

D’ailleurs, si nous n’avais pas lu la première partie de son aventure, vous pouvez le faire tout de suite en cliquant ici !

Elle nous avait laissé avec comme objectif de faire le tour du poteau avec son conjoint pour lui permettre d’obtenir un permis de conjoint de fait.

Voyons la suite de leur aventure 🍿

 

Canada day : un jour de fête.. 

Le 1er juillet, jour de la fête du Canada, on s’est dit : “C’est le moment parfait pour faire une demande de visa de conjoint de fait! Mais bon, ça passe ou ça casse.. Soit les douaniers sont de bonne humeur parce qu’aujourd’hui c’est la fête nationale de leur pays, soit ils sont dégoutés parce qu’ils doivent travailler alors que tout le monde fait la fête, et ils vont être plus coriaces !”

On a pensé positivement! Pour nous, faire la demande de visa de conjoint de fait en faisant le tour du poteau le jour de la fête du Canada, c’était de bon augure, ça ne pouvait que nous porter chance ! Et puis, c’est beau de se dire qu’on est accueilli par ce joli pays, le jour de sa fête. « Ça fait du sens » comme on dit au Québec !

Nous voilà donc partis à 7h du matin le 1er juillet, de Vancouver, direction Point Roberts/Boundary bay, petit poste frontalier entre les USA et le Canada. De Vancouver, quand tu n’as pas de voiture, c’est le poste le plus simple à atteindre en transport en commun. Après un bus, un train, un autre bus et un peu de marche, nous arrivons à pied à la frontière des USA (deux heures plus tard quand même).

Point important auquel on n’avait pas pensé avant d’être en route pour la frontière : il faut remplir ArriveCAN avant d’y aller ! Ils ne vérifient pas forcément, mais c’est toujours mieux de l’avoir fait, même si techniquement, en faisant le tour du poteau, on ne sort pas du pays, les douaniers canadiens nous ont demandé si nous l’avions rempli. Pour ceux qui ne sont pas au courant, ArriveCAN, c’est un formulaire à remplir en ligne ou sur l’application, qui indique d’où vous venez, à quelle heure vous arrivez sur le territoire canadien, quel est votre statut au Canada, si vous arrivez par bateau, avion, à pied, en voiture, en train, et votre statut vaccinal.

 

C’était un petit aparté, mais revenons à nos moutons !

 

Le douanier USA nous demande d’approcher, regarde nos passeports et on lui dit tout de suite qu’on veut juste faire le tour du poteau (flagpoling en anglais) pour faire une demande visa de travail. Très gentiment, il nous dit de retourner vers le bureau frontalier canadien et de dire que nous sommes venus le voir et que nous faisons le tour du poteau. Pas de petit papier, tampon, rien du tout! J’ai l’impression que ça dépend de la personne sur laquelle on tombe.

Retour vers le bureau frontalier du Canada, on nous demande d’approcher, on lui explique ce que nous sommes venus faire : flagpoling et demande de Spousal Open Work Permit. Il demande mon statut au Canada, celui de mon copain. Puis, il veut voir mon visa de travail, et il me demande quel est mon numéro CNP. Ensuite, il demande si on a rempli ArriveCAN, si on ramène de l’alcool, des armes, de la drogue (les questions de bases quoi), et puis il nous passe un petit papier jaune et nous indique où nous présenter à l’intérieur pour déposer notre dossier.

 

(Ah et petit truc bien relou : je suis choisi aléatoirement pour faire un test covid à la maison sous 24 heures ! 🙄 Il m’a filé un kit et c’est vraiment pas simple pour s’enregistrer, prendre un rdv pour faire le test en visio avec quelqu’un qui te regarde, puis déposer le spécimen à la pharmacie et attendre de longs jours avant que le résultat du test arrive, avec le gouvernement qui t’appelle pour savoir si t’as fait ton test ou pas !! RELOU)

Masque obligatoire à l’intérieur ! Mais ils en donnent si vous avez oublié. On se présente, on explique ce qu’on vient faire ici, le douanier me demande si j’ai mon visa de travail, mes fiches de paye, la lettre de l’employeur, un certificat de mariage ou déclaration d’union de fait. Je lui montre mon énorme dossier et puis il me dit “I’ll take everything!”. Il prend aussi le passeport de mon conjoint et pose le tout dans un casier et nous demande de nous assoir. On s’exécute. Une dame prend notre dossier 10 minutes plus tard, nous pose un peu les mêmes questions : depuis quand êtes-vous sur le territoire canadien Monsieur, avez-vous déjà obtenu un permis de travail ? (Je pense que cette question était pour savoir s’il avait déjà fait ses données biométriques, ce qui n’était pas le cas). Puis, elle nous dit qu’ils ont déjà pas mal de dossiers à traiter donc elle nous propose de revenir une heure plus tard et nous donne un rdv à 11h (il était 9h45) pour faire le dossier. Elle demande avant de partir que Boo paye 155$ pour la demande de permis de travail ouvert.

C’est Canada Day, il fait super beau, y’a un petit parc à côté, avec plein de stands, l’ambiance est à la fête, on nous distribue des petits drapeaux canadiens 🇨🇦, ça sent bon tout ça pour le visa de conjoint de fait 😃.

Une heure plus tard, on rentre de nouveau dans le bureau frontalier canadien, le stress monte… Est-ce qu’ils vont accepter notre dossier ou non ? On attend… Au bout de 10 minutes, un douanier prend le dossier, regarde un peu tous les documents et puis il nous dit (en anglais bien sûr) : “Vous n’avez pas les documents en anglais ? Parce que moi, je ne parle pas français…” Mince, c’est mal parti… Je lui explique que je travaille pour une organisation francophone, donc mon contrat est en français, ainsi que la lettre de mon employeur. Ça ne change pas vraiment son humeur et il repart à son bureau… Heureusement, une des agentes frontalières comprenait un peu le français et elle lui dit que mon code CNP est bien un travail qualifié! OUF 🥵

Il continue sa paperasse, puis se lève et demande à mon conjoint de le rejoindre dans une pièce : prise de données biométriques 🙏 ça commence à sentir bon !

Une heure plus tard, il nous appelle, le visa permis de travail ouvert est dans ses mains !!! 😍

Il nous rappelle deux ou trois choses sur le permis de travail ouvert, nous demande de payer le reste (185$) et nous dit que la prochaine fois, il faudra venir avec des papiers en anglais ou sinon aller à un autre bureau, car celui-ci n’est pas bilingue 😳 Étrange tout de même, sachant que les deux langues officielles de ce pays sont le français et l’anglais!

Bref, ce fut stressant, surtout tout le processus en aval pour faire le dossier, mais finalement on ressort avec le meilleur cas de figure : 2 permis de travail ouvert avec la possibilité de travailler pour qui on veut, où on veut, et même de travailler à son compte.

Elle n’est pas belle la vie ?!

Cheers ✌️

Jen & Laurie

C’est donc possible d’immigrer avec un PVT pour deux personnes

Mais soyons franc, c’est un casse-tête.

Il vaut mieux bien se préparer et bien mettre, s’assurer que sa situation est en règle.

Pour ça et comme toujours, on vous invite à prendre une consultation avec notre avocat pour voir comment mettre le plus de chance de votre côté en fonction de votre situation personnelle. C’est un petit investissement qui peut changer beaucoup de chose !

Et surtout en PVT n’oubliez pas de vous assurer! Nous avons d’ailleurs un bon plan de 5% avec la meilleure assurance du marché : Chapka! Profitez de notre bon plan assurance PVT ici!

 

Bonne semaine la famille,

Pablito ✌️

Article rédigé par Jennifer – Serial Expat de l’ouest